c=photos ?

Les plus belles photos des Marocains qui vivent dans la campagne, le plus bel hommage possible pour rappeler les inégalités de la campagne (happyknowledge.com)

Dernière mise à jour
Posté par Citoyen marocain

Par cette période de froid, une pensée chaleureuse à ces familles et enfants des villages des montagnes parfois coupés du monde “civilisé” et des souks qui leurs servent de points d’approvisionnement…

La vie à la campagne a deux grands atouts : l’air pur et la nature. On peut se promener à pied et vivre en communiant avec la nature. De plus, un environnement calme où règne le silence fait aussi que plusieurs préfère vivre dans la campagne.

Cela dit, la vie dans la campagne marocaine n’est aussi avantageuse. Le plus grand problème est l’infrastructure, qui manque à la campagne. En dehors du bus dans certains endroits, il n’y a pas d’autres transports publics. Ainsi, sans voiture, on est dépendant de quelqu’un. Généralement, il y a seulement une poignée des fonds de commerce, tout au plus un médecin et très rarement une pharmacie. Un autre désavantage énorme, surtout pour les jeunes gens, est la non-existence de l’offre variée des loisirs.

L’importance du monde rural n’est plus à démontrer. Son retard en termes d’indicateurs de développement est clairement prouvé. Une des solutions serait d’alléger le poids de l’exode sur le milieu urbain pour permettre aux villes et aux campagnes de jouer le rôle qui leur incombe dans le développement social et économique du Maroc, et dans la répartition équitable des hommes et des richesses à travers le territoire national.

En attendant, il est nécessaire de rappeler les inégalités du monde rural et les rendre visibles. Cette tâche n’est pas aisée, même s’il existe plusieurs données sur les évolutions de la qualité de vie dans le monde rural au Maroc. Nous avons sélectionné les plus belles photos de la vie des Marocains dans la campagne pour rappeler qu’il n’est pas facile d’y vivre.

Pour manger du pain, il faut le préparer sinon rien

Texte pour malvoyants

On cuisine en plein air

Texte pour malvoyants

Loin du luxe de la ville, sur cette photo, on voit des femmes qui habitent la montagne préparer du thé.

Aussi, faire sa lessive en plein air dans une rivière est une pratique commune

Texte pour malvoyants

Pour faire les courses, on s’approvisionne chez son voisin ou dans les petits marchés

Texte pour malvoyants

Sur cette photo, on peut voir une scène d’un marché dans une région marocaine

On stocke ses provisions dans des greniers pour les protéger du froid

Texte pour malvoyants

Sur cette photo, le grenier de la falaise d’Aoujgal à Aït Abdi dans le Haut Atlas.Les greniers traditionnels d’Aoujgal sont creusés dans la montagne sur un axe long de 400 mètres. On y accède par un escalier en bois et pierres long de 700 mètres. Les greniers d’Aoujgal sont unique et présente de multiples intérêts.

Seulement 32% des enfants vont à l’école en milieu rural, la honte…

Texte pour malvoyants

Sur cette photo, une école dans la commune rurale de Houddarane à quelques kilomètres de Rabat, la capitale du Maroc. Le taux d’analphabétisme et scolarisation féminine dans les milieux rurales est alarmant et c’est le moins qu’en puisse dire.

Malgré la dureté de la nature, ces deux fillettes relève le défit : Aller à l’école est une priorité !!

Texte pour malvoyants

Les enfants ne s’amusent pas qu’avec des jouets !

Texte pour malvoyants

Sur cette photo, un enfant qui joue avec des pierres mais qui s’amuse bien malgré tout.

La femme marocaine à la campagne est victime de beaucoup d’injustice

Texte pour malvoyants

Les femmes, armées de l’« ayezzim » (sorte de hache-pioche) et de la corde en laine et poil de chèvre, vont en bande chercher, parfois très loin en montagne, touffes d’herbes sèches et plantes épineuses dont elles ramènent d’énormes charges.

Les enfants aussi !

Texte pour malvoyants

Sur cette photo, on voit des enfants portant de l’eau. Comme quoi, il n’ya pas que les devoirs scolaires comme corvée.

La solution pour tous les déplacements, parfois même quand il neige ….

Texte pour malvoyants

Des femmes qui s’occupent du transport de la marchandise

Texte pour malvoyants

Certains vieux occupent leurs journées ainsi…

Texte pour malvoyants

Sur cette photo, un vieil homme et ses moutons. Il faut bien s’occuper ses journées. Mais pour la plupart d’entre eux, c’est un métier…

Qu’il pleuve ou qu’il neige, il faut bien s’approvisionner en eau

Texte pour malvoyants

Une photo rare d’une femme qui transporte de l’eau malgré le froid et la neige dans une région montagnarde.

Là-bas, il n’y pas d’appartement. Certains Marocains habitent dans des maisons d’un douar

Texte pour malvoyants

Les douars sont en quelque sorte des regroupements de personnes appartenant à une même famille. Au Maroc en zone montagnard l’Atlas et le Rif, ils sont généralement établis dans des zones rurales fortement enclavées dont les habitations sont situées à flanc de montagne. De plus en plus, les habitants des douars s’établissent dans des endroits là ou des intérêts communs peuvent être exploités : points d’eau, une école, une mosquée de village. En général ces montagnes sont difficiles d’accès, on y accède à dos de mulet. Dans les plaines les routes sont praticables et les douars grande majorité, électrifiés et facile d’accès.

Pour se protéger du froid, on peux habiter dans des Tazotas

Texte pour malvoyants

Dans la région de Doukkala, l’arrière-pays d’El-Jadida, à 90 km au sud de Casablanca, existent des constructions en pierre sèche, c’est-à-dire sans mortier, uniques au Maroc appelées Tazota, circonscrites dans un territoire bien défini.

Voici à quoi ressemble un rassemblement entre femmes dans la campagne

Texte pour malvoyants

Cette photo pourrait illustrer un rassemblement familiale. Les femmes se rassemblent entre elles en toute simplicité sans se préoccuper des apparences.

Au final, la femme rurale n’est sûrement pas comme les autres

Texte pour malvoyants

Les femmes rurales sont des acteurs déterminants du développement du monde rural, vu leur savoir faire et les activités qu’elles entreprennent au niveau des ménages. Elles interviennent à des niveaux et degrés variables en fonction des spécificités naturelles, culturelles, coutumières et économiques de chaque zone.

Le Top 10 des articles les plus vus sur Happyknowledge en 2015





Suggestion d'articles similaires de happyknowledge.com


Découvrir




Annonce
Trendorama
News du Maroc
Pour les gens pressés !
www.trendora.ma




S'abonner à la newsletter h-ebdo

Pour recevoir des articles similaires.

photos

Communité créée par admin

l'art des enregistrements lumineux, les images intéressant les marocains

Indications

None