c=actualite ?

Voici combien a coûté la campagne électorale au Maroc (happyknowledge.com)

Dernière mise à jour
Posté par Le bisounours

La campagne électorale a pris fin et c’est le PJD qui en sort vainqueur. Certes, lors de cet épisode, les partis politiques ont ratissé les 92 circonscriptions du Maroc pour faire connaître leur programme et assurer des voix. Mais combien cela a-t-il couté et qui les financent ?

Combien ça coûte ?

Tout d’abord, dans le but d’éradiquer la corruption, le Maroc a mis en place une loi qui plafonne les dépenses électorales à 500 000 dirhams pour un candidat à la députation. Certes, candidats dépensent plus et agissent dans l’irrégularité. Selon Salaheddine Aboulghali, tête de liste du Parti authenticité et modernité (PAM) dans la circonscription de Médiouna, « une campagne électorale coûte réellement entre 600 000 et 700 000 dirhams ».

Qui finance ?

Pour les législatives du 7 octobre, l’Etat marocain a octroyé 250 millions de dirhams à la trentaine de partis politiques. La somme est débloquée en trois tranches, la première tranche est sous forme d’une avance de 750 000 dirhams qui est versée au début de la campagne. Ensuite, les deux tranches qui restent sont calculées en fonction du nombre de sièges et de voix qu’un parti a obtenu lors des précédentes législatives. De même, la représentativité féminine au parlement est également prise en compte.

Qui absorbe le plus de dépenses ?

Selon Salaheddine Aboulghali, candidat du PAM, le poste qui absorbe le plus de dépenses est le personnel qui distribue les flyers dans les rues. « Je dois couvrir 5 communes dans ma circonscription et dans chacune d’elle, j’ai engagé une cinquantaine de jeunes pour distribuer mes flyers. Ils sont payés 100 dirhams par personne et par jour ». Selon ses dires, son parti finance la moitié.

En ce qui concerne Omar Balafrej, un candidat du FGD « C’est l’impression des brochures qui coûte le plus cher étant donné que la distribution de tracts est assurée par des bénévoles ».

En somme, chaque candidat doit remettre à la Cour des comptes un rapport détaillé de ses dépenses. Chaque dirham dépensé doit être justifié pour que l’Etat sache comment sa subvention a été utilisée.





Suggestion d'articles similaires de happyknowledge.com


Découvrir




Annonce
Trendorama
News du Maroc
Pour les gens pressés !
www.trendora.ma




S'abonner à la newsletter h-ebdo

Pour recevoir des articles similaires.

actualite

Communité créée par ke

L’actualité marocaine qui compte en un clin d’oeil

Indications

None