c=enseignement ?

Les 10 évènements qui ont marqué les étudiants Marocains en 2014 (happyknowledge.com)

Dernière mise à jour
Posté par Commérages 2.0

Alors que la fin de l’année approche, Happyknowledge vous propose de revenir sur les dix actualités qui ont marqué les étudiants Marocains en 2014 : d’une série impressionnante de manifestations estudiantines, aux différents affrontements et violences macabres au campus universitaire de Fès, en passant par les sorties médiatiques du ministre Lahcen Daoudi.

1. Le meurtre de Abderrahim Hasnaoui

La faculté Dhar Lmehraz de Fès a été le théâtre de violences macabres qui ont coûté la vie à un étudiant islamiste. Originaire d’Errachidia et membre d’Attajdid Attolabi (Organisation du Renouveau Estudiantin), Abderrahim Elhasnaoui a été poignardé à mort suite à des affrontements, au sabre et au couteau, qui ont opposé étudiants islamistes et gauchistes dans le campus universitaire. Cette malheureuse affaire ne manque pas d’interpeller quant à la question de la sécurité au sein des universités.

2. La mort tragique de Mustapha Meziani

Vous vous rappelez certainement d’une photo d’un étudiant marocain, le visage émacié et attaché à son lit ? Mustapha Meziani avait 31 ans. Cet étudiant marocain, détenu dans le cadre de l’affaire de l’étudiant islamiste Elhasnaoui, est mort après une grève de la faim de 72 jours pour protester contre le refus des autorités de lui permettre de s’inscrire à l’université.

3. La grève des étudiants de l’ENCG Tanger

L’ENCG Tanger a connu cinq semaines de manifestations des étudiants, avec le démarrage d’une grève de la faim. Les revendications concernait essentillement les conditions du déroulement des examens, la relation « proffesseurs-adiministration-étudiants », un taux de validation très faible et une meilleure adéquation entre les compétences des enseignements et les matières enseignées. Il leur a fallu des négociations marathoniennes pour arriver à un accord.

4. L’Université Cadi Ayyad dans le Top 400 mondial

L’Université Cadi Ayyad de Marrakech (UCAM) figure dans le Top 400 des universités mondiales au titre de l’année 2014-2015. L’établissement se situe au 301e rang dans le palmarès des universités rendu public récemment par le magazine britannique spécialisé «Times Higher Education».

5. L’ouverture de deux facultés de médecine privée

Deux universités privées dédiées aux sciences de la santé voient le jour au Maroc. Il s’agit de L’Université des sciences de la santé de Casablanca (USSC) et l’Université Internationale Abulcasis des sciences de la santé. Cette dernière est fondée dans le cadre d’un partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur. Elle comprendra une faculté de médecine, une faculté des sciences de la santé, et un institut supérieur de l’ingénierie et des technologies de la santé.

6. Lahcen Daoudi se met à l’anglais

Pour Lahcen Daoudi, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique, la science se base actuellement sur la langue anglaise dont les nouveautés médicales, informatiques et scientifiques de façon générale sont très abondantes. Dans un entretien accordé au quotidien arabophone Akhbar Al Yaoum, Dadoudi a assuré qu’il faudra maîtriser la langue anglaise au Maroc, à l’instar des pays arabes qui l’exploitent pour toutes leurs références scientifiques.

7. La généralisation des bourses d’études…

Le ministre Lahcen Daoudi a annoncé, en juin dernier, la généralisation des bourses universitaires à tous les demandeurs déposant un dossier au cours de l’année académique 2014-2015. Il a même indiqué qu’une partie des fonds économisés par le gouvernement dans le cadre de la décompensation des prix des carburants sert à apporter le soutien aux étudiants, notamment les démunis, afin de poursuivre leurs études.

8. Education : le Maroc pire que le Pakistan et la Mauritanie !

Les statistiques portant sur l’enseignement et l’éducation au Matoc restent très décevantes. C’est pourtant bien ce qui ressort d’un rapport de l’UNESCO, publié le 30 janvier. Ce triste bilan classe le Maroc parmi les 21 plus mauvais systèmes éducatifs dans le monde, pire que le Pakistan et la Mauritanie. Ne vous en faites pas, les actualités qui suivent vous rendront certainement le sourire !

9. La première bachelière en France est Marocaine

Myriam Bourhail, 18 ans, a eu la plus haute moyenne du baccalauréat français pour cette promotion 2014. Française d’origine marocaine et fille d’un ouvrier, Myriam a obtenu une moyenne de 21,03 sur 20 au baccalauréat dans la section scientifique.

10. L’EMI primé à Pékin

Et le meilleure pour la fin… La concurrence était rude lors de la World Cup Enactus d’entreprenariat social 2014 en Chine, mais nos ambassadeurs de l’Ecole Mohammadia des Ingénieurs (EMI) ont pu remporter le titre de Vice-champion de la compétition, en se classant en deuxième position. Une excellente consécration pour le Maroc !

Articles recommandés

Rubriques recommandées





Suggestion d'articles similaires de happyknowledge.com


Découvrir




Annonce
Trendorama
News du Maroc
Pour les gens pressés !
www.trendora.ma




S'abonner à la newsletter h-ebdo

Pour recevoir des articles similaires.

enseignement

Communité créée par ke

L'enseignement au Maroc. Le bon, la moins bon et le franchement pas reluisant.

Indications

None